inteview…

trogut.gif

Bravo : Qu’est ce qui est si particulier dans votre relation ?

Tom : Nous sommes si différents et si semblables. Nous ne n’avons pas l’air de jumeaux. Mais nous sommes apparentés d’âme. Si je regarde Bill, je sais tout de suite ce qu’il pense. Je sens quand il a un problème. Même si il n’est pas avec moi.

Bill : Chez personne il n’y a une si étroite relation comme entre nous.

Bravo : Vous êtes totalement différents et vous habillez aussi complètement différemment – jusqu’à quel point pensez-vous et ressentez-vous pareil ?

Bill : De caractère, nous sommes tous les deux entêtés et obstinés.

Tom : Et déterminés. Quand on a quelque chose en tête, on fait tout pour l’atteindre.

Bill : En plus on déteste tous les deux les brocolis et on aime les pizzas. Le plus important pour moi, c’est que nous puissions rire ensemble. Pour ça, on doit seulement se regarder. ..

Bravo : Quelles différences caractérielles y a t-il ?

Tom : Je suis simplement cool, calme. Je réfléchis longtemps pour prendre des décisions. Bill fait tout instinctivement.

Bravo : Faites-vous jamais quelque chose sans l’autre ?

Bill : Aller aux toilettes, se baigner, se doucher (rit !). Sinon, en fait, rien.

Bravo : Est ce que vous vous manquez quand vous êtes séparés ?

Tom : Oui, complètement. A 7 ans, on était dans un camp de vacances. Absolument grave, avec du camping, et pêche de nuit. Bill avait le mal du pays et est retourné à la maison…

Bill : … c’est faux ! C’était le contraire! Notre maman devait revenir chercher Tom. Je suis resté encore une semaine sans lui.

Tom : N’importe quoi ! Dans tous les cas, nous étions séparés et nous nous sommes terriblement manqués. Nous nous sommes tellement réjouis quand on s’est revu !

Bravo : Est ce qu’il y a aussi de la concurrence entre vous deux ?

Tom : Non, plus maintenant. Enfant peut-être. J’ai su faire du vélo et nager en premier.

Bill : Oh mon dieu, il en est encore fière aujourd’hui.

Tom : Jusqu’à maintenant, Bill ne peut toujours pas. Avant, il était jaloux que j’ai plus de copines. Mais entre temps, il l’a accepté. (rit !)

Bravo : Maintenant Bill se trouve sous les feux de la rampe. As-tu un problème avec ça, Tom ? Tom : Tant que j’ai plus de filles que lui, tout va bien. (sourit)
Bravo : Qu’est ce qui te rend heureux chez ton frère Bill ?

Bill : J’admire le fait qu’il soit un si bon guitariste car il y a beaucoup travaillé. Et aussi car il est le frère que tout le monde souhaiterai avoir. Je peux compter sur lui à 100%. Ma confiance en lui n’a aucune limite.

Bravo : Meme question, Tom:

Tom : Bill est plus mis en avant que moi, j’admire la manière dont il gère tout ça. Il ne se laisse pas submerger par ça et continue a rester lui-même. Bill est né pour être un leader. Et je ne peux rien y redire.

Bravo : Es-tu inquiet à son sujet ?

Tom : Oui parce qu’il est très fragile, je crois que tout les chanteur le sont dans un sens. Il doit faire attention à ne pas craquer. Je suis inquiet qu’il ne puisse pas supporter une si longue tournée. C’est pour ça que je prends soin de lui et lui apporte du thé.

Bravo : Vous occupez-vous de l’autre lorsque vos parent ne sont pas là ?

Tom : Oui, je dis toujours à Bill en tournée : « Prend un Pull avant d’attraper froid »
Bill : Le chanteur est toujours le « Pussy » (j’arrive pas à traduire). Les autres peuvent être sur scène s’ils ont froids, pas moi C’est pourquoi ils prennent tous soins de moi. Mais quand Tom est malade je m’occupe de lui moi aussi.

Bravo : Tom a l’air toujours très calme, lui arrive -t-il d’être EMOTIONNEL ?

Bill : Tom a un grand coeur. Il peut être amoureux, sensible et triste tout comme moi. On est très semblable là-dessus. Juste il ne le montre pas comme moi je le fais. Il laisse sortir ça seulement à la maison.
Tom : Les deux fois ou j’ai pleuré dans ma vie, Bill était là.

Bravo : Vous dites-vous a quel point vous vous appréciez tout les deux ?

Bill : Bien sur on se le dit et on se fait des câlins. Mais pour être honnête on a pas besoin de ça. On sait ce que représente pour l’autre.

Bravo : Que pourriez-vous faire pour l’autre ?

Bill: Tout. Absolument Tout. On veut même mourir pour l’autre.

Bravo : Un titre Bonus sur le nouveau single s’appel « In die Nacht ». Sur cette chanson vous parlez de vouloir vivre ensemble.

Bill : C’est vrai. On a absolument tenu a faire une chanson sur notre « connexion ».
On veut même mourir ensemble. L’idée même que l’un d’entre nous meure est inenvisageable pour nous. On ne peut pas imaginer vivre sans l’autre.
Tom : C’est une pensée si aberrante que l’un d’entre nous puisse mourir et laisser l’autre derrière.
Bill : Je ne veux pas penser à ça. Mais si l’un d’entre nous doit partir. On partira ensemble.

Bravo : Qu’est ce qui arriverai si quelque chose arrivait à l’un d’entre vous ?

Bill : J’imagine cette situation : On se tiendrait tout les deux sur le bord d’une falaise, et on demanderait à l’un d’entre nous de sauter et de disparaître à jamais . On saute tous les deux. Sur à 100%.

Bravo : Dans Spring nicht , Bill parle d’une personne qui ne voudrait plus vivre. Tom que ferais-tu si Bill y songeait vraiment ?

Bill : Si l’un d’entre nous n’a plus envie de vivre l’autre n’aura plus envie aussi.
Tom : Si ça va mal chez Bill, ca va mal chez moi aussi. Mais bien entendu je ferais tout pour le sauver. Si quelqu’un peut faire ça. Alors ce sera moi.
Bill : Une fois j’ai été à l’hôpital. Quand je me suis réveille, Tom était là. Il était resté toute la journée prés de mon lit jusqu’à ce qu’il s’endorme. Je voulais juste voir mon frère. Personne d’autre ne peut m’aider dans une telle situation.

Bravo : Avez vous envie de vivre ensemble ?

Bill : Oui, on ne peut imaginer rien d’autre. Peut-être vivront nous juste à côté l’un de l’autre, ou deux maisons connectées par une porte.

Bravo : N’êtes vous pas jaloux quand l’autre à une copine ?

Bill : Absolument pas. On est content pour l’autre. Si une fille devient importante pour Tom, je l’accepterai quoi qu’il en soit.
Tom : La relation avec une fille est tellement différente de la notre. Je ne peux imaginer faire confiance à une fille comme je fais confiance à Bill. Et je ne voudrais pas passer moins de temps avec lui parce que j’ai une copine (la pauvre) Elle n’aura qu’a l’accepter.

Bravo: Et si une fille disait  » Ton frère ou moi! »

Bill : Si elle a quelque chose contre mon frère je ne pourrais pas l’aimer. Je ne laisse personne s’immiscer entre nous.

Bravo : Pouvez vous aimez quelqu’un autre aussi fort ?

Bill : Nos parents bien sur. Mais la relation qu’on a est quelque chose de spéciale.
On se connaît depuis qu’on est dans le ventre à maman. On ne peut pas être plus proche de quelqu’un d’autre à partir de ce moment.

 

 

Cet article a été publié le Vendredi 27 juillet 2007 à 23:02 et est catégorisé sous Liens. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


themike |
|
Harmonie de Ventron |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | moichuimoi
| SNIPER
| Amy et AL